Je suis prise d'une frénésie de recyclage en ce moment... Faut dire que les cordons de la bourse m'y incitent ces derniers temps. Pas de budget couture... Qu'à cela ne tienne, je trouve de quoi m'occuper en vidant nos placards ! Cette fois-ci, ce sont trois t-shirts et une tunique qui sont passés sous le pied de biche de mes machines (quel dommage, je n'ai pensé à en immortaliser que deux sur les quatre avant transformation...).

avant

Deux des quatre pièces sacrifiées, avant recyclage.

Certes, je n'aurais pas déboursé le moindre euro pour ces projets, mais là où ça m'aura coûté le plus cher, c'est en temps ! J'ai passé un temps à fou à cogiter sur l'association des tissus et surtout sur le moyen d'optimiser au mieux ces quelques dizaines de centimètres de tissu. Cela a relevé du casse-tête chinois pour caser les pièces de mes patrons au mieux. Et j'ai finalement pu tirer de ces 4 pièces, 2 pyjamas pour Martin et une tenue complète pour Camille. Tout a été utilisé, y compris les boutons, les étiquettes décoratives. J'ai pu couper les jambes de pantalons dans les manches longues des anciens t-shirts.

Voici donc un premier pyjama pour Martin, petit matelot rouge.

pyjrouge1

pyjrouge2

J'aime ma surjeteuse ! :D

Patrons Ottobre 06/2010, "Villi Viikinki" pour le haut, "Pitkä Jussi" pour le bas, en taille 110.

pyjrougeporte

On prend les mêmes et on recommence...

pyjorange1

pyjorange2

pyjorange3

pyjorangeporte

Et pour Camille, même tunique rayée qui s'associe aussi bien à du orange qu'à du turquoise...

tenueCamille

tenueCamille3

J'ai choisi de conserver les passants de ceinture d'origine, même s'ils se retrouvent à des endroits saugrenus, je trouve que ça ajoute une touche d'originalité au modèle.

tenueCamille2

Boutons en nacre pour la déco, pressions cousues dessous pour le côté pratique.

tenueCamille4

tenueCamille5

Patrons Ottobre 1/2009, "Nunnu" pour le bas, "Muru" pour le haut, en taille 86.

tenueCamilleportee

pile

Et ce qui est génial avec ce genre d'ouvrages, c'est qu'en s'y prenant bien, en plaçant les pièces judicieusement, on s'épargne toutes les coutures d'ourlet (ce que je trouve le plus pénible...!). Partisane du moindre effort, je vous dis ! :D